Du dépôt de thèmes et de plugins WordPress à toute autre source tierce, il existe des milliers d’outils que vous pouvez ajouter à votre site Web. Nombre d’entre eux offrent des fonctionnalités supplémentaires qui peuvent contribuer à améliorer l’apparence et/ou les performances de votre site.

Malheureusement, il y a aussi un inconvénient : beaucoup de ces outils nécessitent l’accès à des informations sensibles telles que les informations d’identification de la base de données, les clés API et les mots de passe des utilisateurs. Cela selon l’agence de référencement SEO a Paris, pose un risque de sécurité important, car beaucoup de ces outils sont vulnérables à l’exploitation par des pirates, en particulier ceux qui permettent un accès à distance, comme les applications de bureau ou les applications mobiles.

Vérifiez vos outils tiers
Vous pouvez facilement vérifier si votre site Web utilise actuellement un outil tiers ayant accès à des informations sensibles en allant dans le menu Outils > Exporter dans votre tableau de bord WordPress et en exportant le rapport “Données sensibles”. Si vous voyez des outils listés que vous ne reconnaissez pas ou que vous n’utilisez plus, alors vous devez les supprimer immédiatement.

Utilisez des mots de passe forts et une authentification à deux facteurs
L’un des moyens les plus simples et les plus efficaces de sécuriser votre site WordPress est d’utiliser des mots de passe forts et une authentification à deux facteurs. Cela signifie utiliser des mots de passe difficiles à deviner et les combiner avec une deuxième couche d’authentification, comme un code à usage unique généré par une application comme Google Authenticator ou Authy.

Vérifiez les autorisations de votre site Web
Une autre étape importante consiste à examiner les permissions des outils que vous utilisez actuellement sur votre site Web. Par exemple, si vous utilisez un plugin de mise en cache, vérifiez s’il nécessite l’accès à des informations sensibles telles que les informations d’identification de votre base de données. Si c’est le cas, vous devez soit supprimer ce plugin, soit n’autoriser l’accès qu’au strict minimum d’informations nécessaires à son bon fonctionnement.

Effectuez régulièrement des audits automatisés de votre site Web
S’il est important de suivre les étapes ci-dessus, il existe de nombreux autres outils sur votre site qui peuvent avoir été installés à votre insu. Cela peut être dû à des plugins ou des thèmes cachés, à des mises à jour automatiques ou à des outils tiers dont les informations d’accès ne sont plus à jour. Pour vérifier cela, vous pouvez utiliser l’un des nombreux outils gratuits ou payants d’audit de la sécurité de WordPress disponibles en ligne.

Utilisez un fournisseur d’hébergement WordPress sécurisé
Enfin, la mesure la plus importante que vous pouvez prendre pour sécuriser votre site Web WordPress est d’utiliser un fournisseur d’hébergement qui prend la sécurité au sérieux. Cela inclut l’utilisation de pare-feu, de scanners de logiciels malveillants et de systèmes de détection d’intrusion. WP Engine est l’un de ces hébergeurs qui propose toutes ces fonctionnalités en standard, ainsi qu’un large éventail de fonctionnalités axées sur la sécurité, telles que l’analyse côté serveur, les sauvegardes automatiques et la suppression des logiciels malveillants.

Bien que les étapes ci-dessus constituent un bon point de départ, il est important de se rappeler que la sécurité des sites Web est un processus continu. En suivant ces conseils et en utilisant un hébergeur comme WP Engine, vous pouvez contribuer à sécuriser votre site WordPress et éviter les dommages inutiles causés par les pirates.