C’est de nouveau le moment de l’année : il est temps de passer en revue les tendances des médias sociaux qui devraient façonner l’année à venir. Avec l’agence de refonte web, plongeons maintenant dans notre liste annuelle des tendances des médias sociaux à surveiller en 2021 :

Les entreprises devront s’attaquer au problème de l’épuisement des équipes de médias sociaux.

“D’une part, de nombreuses équipes sociales ont été ravies d’être enfin considérées comme une partie vitale de leur organisation parce que les hauts responsables ont reconnu à quel point les médias sociaux ont été précieux pour communiquer en temps réel à travers le COVID-19 et d’autres crises majeures. D’autre part, les équipes sociales s’épuisent à devoir être toujours à l’écoute des clients (ce qui implique également d’être la cible de beaucoup de vitriol mal placé) et à devoir être les premiers à communiquer dans de nombreuses situations changeantes et crises graves, en plus de devoir gérer toutes les difficultés personnelles qui accompagnent une pandémie.

Les communautés de fans payantes vont se développer

“De nombreuses entreprises continuent de souffrir d’un manque de portée organique dans les médias sociaux. Parallèlement, les consommateurs se tournent de plus en plus vers des communautés thématiques plus petites et plus intimes (voir l’augmentation de la popularité des groupes Facebook à titre d’exemple). Simultanément, 2020 a vu une grande évolution dans l’espace de la vente directe au consommateur, à la fois en termes de commerce électronique (comme en témoigne le shopping sur Instagram) et de contenu.

En 2021, nous verrons ces tendances converger, et les marques commenceront à adopter des communautés payantes qui donneront aux super-fans un accès exclusif au contenu, aux produits exclusifs, et plus encore. Il s’agit de la version post-moderne du club de membres, qui donnera aux marques intelligentes la possibilité de développer l’adhésion et le bouche-à-oreille parmi les principaux clients qui sont prêts à payer un petit montant mensuel pour interagir entre eux et avec l’entreprise.”

Renforcer la confiance grâce à un contenu délivré par et mettant en scène des humains

“Bien sûr, cela fait longtemps que l’on parle de l’érosion de la confiance envers les marques, mais jamais les marques n’ont eu à y faire face plus directement qu’en 2020. Il faudrait que le contenu soit porté par défaut par des êtres humains – qu’il s’agisse d’influenceurs, de vos employés ou d’autres experts en la matière. Les gens n’ont pas seulement besoin de faire confiance parce que cela leur fait du bien ; ils doivent passer chaque action et chaque achat à travers un filtre de sécurité et d’impact économique. Il est temps d’élever le niveau du contenu – pas nécessairement en termes de valeur de production, mais en termes de connexion humaine. Est-ce plus difficile ? Oui. Est-ce la bonne chose à faire ? Oui.”

L’essor et la résurgence des groupes et plateformes privés

“Comme le bruit augmente sur les médias sociaux, beaucoup cherchent à personnaliser leurs expériences en rejoignant des groupes privés et des forums basés sur des causes et des intérêts personnels. On constate une augmentation du nombre de groupes et d’adhésions à Facebook, et Instagram voit maintenant l’utilisation de ses Threads ou le partage de Stories avec des amis spécifiques. De nombreuses personnes vont ou reviennent également sur des forums en ligne privés et semi-privés pour s’instruire, se divertir, créer des réseaux et partager des intérêts mutuels.”

Les influenceurs deviendront vitaux en B2B, et pas seulement en B2C

89 % des spécialistes du marketing B2B utilisent les médias sociaux pour la diffusion de contenu, mais seulement 24 % ont recours aux relations avec les médias/Influenceurs. Il n’est pas surprenant qu’au cours de la dernière décennie, les médias sociaux soient devenus un lieu extrêmement fragmenté et bruyant. Par conséquent, les marques, tant en B2B qu’en B2C, constateront que leurs dollars iront plus loin lorsqu’elles collaboreront avec des personnes en qui leur public a confiance. Qu’il s’agisse de macro-influenceurs ou de micro-influenceurs, la cocréation de contenu provenant de ces voix de confiance aidera les marques à se frayer un chemin à travers le bruit ET à atteindre des publics plus larges.”

Les valeurs sociales s’étendent également à l’imagerie

“Près de 80 % des personnes dans le monde ont déclaré qu’il ne suffit pas d’avoir des personnes d’ethnies, d’origines et d’apparences diverses dans la publicité, mais qu’elles attendent des entreprises qu’elles fassent un meilleur travail pour capturer les véritables styles de vie et cultures des gens, selon une nouvelle recherche de Getty Images. Les recherches ont augmenté d’une année sur l’autre pour “diversité” (+ 133 %), “culture” (+ 115 %), “personnes réelles” (+ 115 %) et “inclusion” (+ 126 %).

Les médias sociaux font partie du travail de chacun

“Les médias sociaux font partie intégrante du travail depuis plus d’une décennie. Il est loin le temps où “jouer sur Facebook” ne devait se faire que pendant la pause déjeuner. À l’ère du coronavirus, les médias sociaux sont devenus plus importants que jamais pour la survie et le succès des entreprises.

Vos employés sont vos meilleurs atouts en matière de médias sociaux. En fait, 45 % des consommateurs sont plus enclins à faire des recherches sur un produit ou un service lorsque les employés d’une marque publient des articles sur ce produit ou ce service.

Les compétences en matière de médias sociaux vont au-delà des rôles de marketing et de communication. Elles sont moins souvent requises, mais particulièrement nécessaires, dans le service clientèle, les RH, les ventes et la recherche. Même dans les fonctions qui ne sont pas directement liées au contenu, à la messagerie, à la conception, à la génération de pistes, aux ventes ou au service, nous demandons toujours aux employés de maîtriser les médias sociaux afin de soutenir nos efforts de défense interne. Les programmes de défense des intérêts des employés continuent d’être une tendance majeure, car leur capacité à humaniser une marque et à amplifier le storytelling est indéniable à grande échelle. Les entreprises doivent fournir des lignes directrices sur la politique des médias sociaux et des ressources pour que leurs employés maîtrisent les compétences en matière de médias sociaux, car cette technologie s’apparente davantage à l’e-mail qu’à la RV dans le monde des affaires d’aujourd’hui.”

L’utilisation du contenu généré par l’utilisateur se développe

“Le contenu généré par les utilisateurs est devenu une tactique de marketing des médias sociaux de plus en plus fiable. Les marques et les consommateurs trouvent ce type de contenu plus authentique et plus digne de confiance. La majorité des utilisateurs font confiance au contenu généré par les utilisateurs lorsqu’il s’agit d’influencer leurs décisions d’achat, et les gens veulent voir des expériences réelles. Nous assisterons cette année à une montée en puissance du contenu UGC grâce à des plateformes telles que TikTok et Instagram.”