La structure d’une page pilier s’obtient en commençant par les mots-clés, mais le flux d’informations doit également être convaincant et avoir un sens pour le lecteur. L’époque où Google et les autres moteurs de recherche réagissaient bien au bourrage de mots-clés est révolue. Il ne s’agit pas de savoir combien de fois vous utilisez un mot clé, mais comment vous l’utilisez. Aujourd’hui, Google analyse plus de 300 facteurs pour déterminer le contenu qui se classe en tête de liste. Une stratégie d’optimisation des pages piliers fait appel à la mesure fondamentale et durable de la qualité du contenu : les lecteurs consomment-ils votre contenu et trouvent-ils qu’il répond à leurs questions ? Voici les conseil de Gentleview, agence de création site web pour réussir dans cette tâche.

Les caractéristiques d’une bonne page principale

#1 Mots-clés dans le titre et les titres :
L’utilisation de mots-clés et de questions dans le titre et les titres aide Google et les autres moteurs de recherche à remarquer que votre contenu correspond à ce que les utilisateurs recherchent. De plus, cela facilite la définition et la planification du contenu de chaque article, puisque “le sujet à écrire” est en quelque sorte prédéterminé.

#2 Proposition de valeur claire :
Bien que les mots-clés fournissent une structure générale à la page principale ou au contenu de soutien, il est également important de faire une déclaration de valeur claire pour le lecteur. Quelque part dans l’introduction de votre contenu, le lecteur doit savoir exactement ce qu’il va apprendre ou retirer de votre article.

#3. Sections et encadrés :
Le contenu de chaque section de votre pilier principal et de vos piliers secondaires doit être créé en équilibre avec le contenu des blogs plus courts. Vous ne voulez pas répéter les mêmes informations encore et encore, ou pire, vous contredire. Au contraire, vous voulez que tous les messages soient alignés. Utilisez les blogs courts et les piliers de soutien pour approfondir chaque nuance du sujet, tandis que le pilier principal offre une vue d’ensemble de la façon dont toutes les idées sont liées.

#4. Appel à l’action :
Chaque élément de contenu doit se conclure par un appel à l’action pour le lecteur. Il peut s’agir d’une invitation à en savoir plus sur vos services et produits, à programmer une démonstration ou simplement à remplir un formulaire de contenu. Si vous avez ou avez l’intention de créer un contenu de génération de leads, cela peut également être inclus dans les appels à l’action.

#5. Copie mise à jour et révisée :
Enfin, il est important de se rappeler qu’aucun projet de page principale n’est “prêt à être mis en place et à être oublié”. Une fois que tout le contenu est publié, vous commencerez à remarquer des tendances et peut-être même des surprises. C’est à ce moment-là que certains blogs qui ne sont pas très performants individuellement pourraient être regroupés dans leur propre pilier de soutien, tandis que les éléments les plus performants inspirent de nouvelles idées de contenu. N’oubliez pas de mettre à jour les statistiques, les actualités et les références sectorielles de temps à autre, afin de ne pas paraître dépassé.